Banadiq Oum Carrar

(Les Fusils de la mère Carrar)

Production du Théâtre National  Algérien – 1963

Auteur : Bertolt Brecht

Texte : Banadiq Oum Carrar (Les fusils de la mère Carrar)

Metteur en scène : Abbas Ferraoun

Distribution : Keltoum, El-Hachemi Nor-Eddine, Debbah Mohamed, Hadj Ismael, Noria, Debbachi Houria, Larbi Zekkal, Kouiret Sid Ali, Gada Ahmed.

Résumé :

Les Fusils de la Mère Carrar est une pièce de théâtre très courte, en un acte, du dramaturge allemand Bertolt Brecht, mise en scène par Abbas Ferraoun. Elle relate l’atrocité de la guerre civile d’Espagne en Andalousie.

En un acte – la pièce fait le récit du cheminement de Teresa Carrar, veuve de guerre, qui s’oppose au départ pour le front de ses deux jeunes fils, et à  prendre les armes. Elle  se réfugie,alors, dans la neutralité en interdisant formellement aux deux garçons de prendre parti.  Jusqu’au jour où  le frère de la veuve débarque,et  qui est aussi très activement engagé dans la résistance à Franco et qui vient chercher… les fusils de la mère Carrar, ceux qui appartenaient à son beau-frère et qui sont le symbole de l’engagement dans la lutte contre le fascisme.

La veuve Carrar résiste un premier temps, mais, devant le corps de son fils assassiné sur son bateau par une patrouille maritime alors qu’il pêchait de nuit, elle leur remet non seulement  les trois fusils qu’elle tenait cachés, mais elle exhorte même son deuxième  fils à se battre pour faire triompher la justice. La pièce a un caractère univoque : on n’a pas le choix, il faut s’engager contre le fascisme, quitte à y perdre la vie.

Check Also

El-Bouaboune

(Les concierges ) Production du Théâtre National Algérien – 1970  FICHE TECHNIQUE   Œuvre: El-Bouaboune …